La méthode FUE

A partir d’un certain âge, la vieillesse commence à se faire ressentir et amène avec elle de nombreux désagréments.

Bien souvent invisibles (maux en général, maladies, etc), ils peuvent toutefois être physiques et atteindre l’esthétique de la personne.

Parmi eux, c’est la calvitie qui va nous intéresser ; ou plutôt, une des manières de la combattre : les implants capillaires.

Il existe deux principales méthodes d’implantation disponibles sur le marché.

Cependant nous ne nous intéresserons qu’à une des deux dans cet article : la méthode FUE.

Principe de la méthode

La FUE (Follicular Unit Extraction) est une technique consistant en le prélèvement de bulbes à même le scalp pour ensuite les réimplanter dans les zones à couvrir.

L’extraction des bulbes est réalisée à l’aide d’un foret chirurgical de 0,7 à 1 millimètre de diamètre.

Cette méthode est plutôt indiquée pour les personnes perdant des cheveux sur de petites surfaces et non pas aux grandes calvities.

La plupart du temps, la zone où l’on prélève les bulbes doit être entièrement rasée, ce qui peut être gênant (surtout si le patient est une femme).

Pour qui est-elle adaptée ?

La FUE est recommandée pour les personnes qui ont une cicatrisation moins efficace.

Pour cela, elle réservée aux moins de 35 ans chez les hommes.

Chez les femmes, elle n’est pas très conseillée ; en effet, le fait de devoir se raser avant la réalisation de l’opération refroidi la plupart d’entre elles.

L’opération : pendant et après

La durée de l’opération varie de 5 à 10 heures en fonction de la zone à couvrir. Durant celle-ci, le patient est soit assis, soit allongé.

Le coût pour l’implantation se situe entre 6000 et 10000€ et est calculé de manière forfaitaire ou de manière proportionnelle par rapport au nombre d’implants selon le chirurgien choisi.

Concernant l’anesthésie, elle est effectuée localement et aucune gêne, aucune douleur n’est ressentie durant l’implantation.

Quant à la post-opération, elle est beaucoup plus courte et moins douloureuse pour la méthode FUE.

Le patient ne ressentira pas de tiraillement et la cicatrisation ainsi que les rougeurs ne dureront pas plus de 5 jours.

implant-capillaire-methode-technique-FUE

Avant/après d’une implantation capillaire par la méthode FUE

Les avantages de la méthode

  • Pas d’utilisation de scalpel ni de point de suture et donc il n’y a pas de cicatrice visible ;
  • Elle est adaptée aux petites surfaces (pas plus de 500 à 600 cheveux).

Les inconvénients

  • Si l’on multiplie les implants par méthode FUE, les trous réalisés pour prélever les bulbes vont se rapprocher et amener à l’appauvrissement capillaire de ces zones ;
  • Elle est inadaptée quand il s’agit de réimplanter des bulbes sur de grandes surfaces.

Conclusion

La FUE est une méthode alternative à la FUT (technique de la bandelette) et permet donc aux jeunes hommes qui ne possèdent qu’une petite zone capillaire à recouvrir de ne pas avoir de cicatrice à l’arrière du crâne.

Il est important de rappeler que la greffe capillaire, effectuée de quelconque manière, nécessite toujours une anesthésie locale.

Il donc important de consulter un dermatologue expert en chirurgie capillaire avant de réaliser l’implantation.

Ensuite, avant de prendre votre décision, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de personnes ayant déjà réalisé l’opération afin de connaître leur ressenti par rapport à l’expérience ainsi que leur satisfaction.