Les implants capillaires en Turquie

En Turquie, le domaine de la greffe capillaire est florissant. Il existe 6 grands centres hospitaliers de très haute technologie, tous centrés à Istanbul, la capitale.

Certains d’entre eux sont de véritables forteresses avec, parfois plusieurs centaines de chambres et plus de 2 dizaines de blocs opératoires.

Deux de ces hôpitaux, englobent pour l’un, 4 hôpitaux et pour l’autre, 10 hôpitaux et 3 centres médicaux.

Le premier a été fondé en 1994, c’est le Transmed Clinic, l’élite en mini/micro greffes, puis jusqu’en 2013, il y a eu la Clinicana Hair Transplant and Esthetic Center, l’Acibadem Taksim, le Memorial Istanbul, le Medipol Mega University Hospital et enfin, le Skin Health Turkey qui ont vu le jour.

Situation géographique

Géographiquement, ils se trouvent tous entre 20 à 40 minutes maximum de l’aéroport Istanbul Ataturk.

Ils s’entourent des quartiers les plus huppés, centres commerciaux haut de gamme ainsi que d’hôtels prestigieux avec lesquels ils entretiennent des partenariats, permettant aux patients et à leur famille d’être logés à des tarifs relativement agréables.

Expérience

En Turquie, les patients ne restant pas plus de 3 jours, rejoignent leur famille à l’hôtel afin de prolonger, s’ils le veulent, leur convalescence car, contrairement à des pays limitrophes pratiquant, eux aussi le tourisme médical, les hôpitaux turcs, bien qu’hyper modernes, ne sont pas des “hôpitaux hôteliers” où les chambres ressemblent traits pour traits à de véritables suites hôtelières avec tout le luxe qu’on leur connaît et où, le patient peut même être accompagné d’un membre de la famille et ce, dans la même chambre.

La mentalité est plus sobre, discrète, moins “tape-à-l’œil”.

La qualité et le professionnalisme sont de rigueur et mis en avant plan.

D’ailleurs, l’un de ces établissements est la première clinique de Turquie en matière de greffes capillaires.

Méthodes pratiquées

On y pratique les traditionnelles FUT/FUE ainsi que dans certaines cliniques, le BHT (Body Hair Transplantation), où l’on prélève les poils du corps afin de les transplanter en lieu et place des cheveux manquants. La FUE reste toutefois la plus appréciée des techniques.

D’autre part, la transplantation au niveau de la barbe est également très demandée en Turquie.

Procédure

La pratique reste la même: diagnostique en ligne et en général, gratuit. Puis, à la suite du choix du patient quant au centre hospitalier, il est pris en charge dès son arrivée à l’aéroport et ce, jusqu’à la clinique où il subira l’intervention capillaire qui lui convient.

Trois jours plus tard, il pourra quitter le centre hospitalier.

Il prolongera ou non, à sa guise, son séjour dans l’un des superbes hôtels situés aux alentours. Un suivi médical s’ensuivra, via webcam, Skype ou autre dès le retour dans son pays pour être relayé, ensuite, par son médecin traitant.

Tarifs

Concernant les tarifs, certains de ces établissements restent discrets sur le net, d’autres affichent des prix de base allant de 1.890 à 6.606€ et ce, pour la même intervention.

Ces variations se justifient par la notoriété plus ou moins importante de l’un ou l’autre de ces centres médicaux.

Soulignons aussi que plus de 20% de leur clientèle est internationale et que, des traducteurs sont à la disposition des patients et médecins.

Les langues qui y sont parlées sont en générale l’anglais, l’arabe, le turc, l’allemand mais certaines cliniques vont jusqu’à parler le bulgare, l’italien, le norvégien, le roumain, le russe et l’espagnol.

On peut, dès lors, se sentir rassuré d’y être bien soigné et bien compris, alors pourquoi ne pas tenter l’expérience?